samedi 30 mai 2009

Orgueil et préjugés, de Jane Austen


Maman m'avait offert ce livre à la maternité, mais il a d'abord fallu que j'en finisse avec le Comte de Monte-Cristo pour le démarrer. Je voulais attendre d'avoir vu le film tiré du roman avec Keira Neightley, mais je sens que ce ne sera pas avant des mois (bien que j'aie le DVD), donc je vais faire les choses en deux temps.

Je n'avais jamais lu Jane Austen auparavant, sûrement l'occasion ne s'était-elle pas présentée. C'est désormais chose faite et j'en suis ravie : j'ai adoré! Ce n'est pas comme si l'action était haletante, non, tout de même celà se passe dans l'Angleterre provinciale du 19ème siècle. Mais l'ambiance est tellement agréable, les personnages dépeints avec tant de vivacité et de perspicacité que le tout se lit facilement. Surtout _ et c'est ce que j'apprécie en général dans les 'classiques'_, cet ensemble reste éminemment actuel. Malgré la pudeur et les moeurs retenues de l'époque, on sent que les problématiques _de l'amour, du mariage, de l'amitié et de l'inimitié_sont les mêmes, le cheminement intellectuel et sentimental identique...

Alors voici très brièvement de quoi il s'agit (résumé tiré du site Evene, toujours) :
Elizabeth est l'une des cinq filles de Mr. et Mrs. Benneth qui espèrent bien voir l'une d'entre elles gagner le coeur de leur riche voisin. C'est pourtant l'arrivée du riche et orgueilleux Darcy qui retiendra l'attention de la jeune fille. De là, commence une intrigue reposant sur deux personnages que l'orgueil et la condition sociale séparent. Quelle sera l'évolution de leur relation?....

Le roman (que j'ai lu en français) est évidemment extrêmement bien écrit. Les dialogues sont savoureux _ je me demande toujours si les gens parlaient vraiment si bien à l'époque, tant les phrases sont recherchées, les sentiments si bien évoqués et les sensations si parfaitement nuancées_, les descriptions opportunes, l'action joliment menée ...

Bref, un paisible moment de lecture !

Barboteuse en liberty


Chantier commun avec Maman : nous avons confectionné cette petite barboteuse en Liberty que j'avais vue dans le Marie-Claire Idées (toujours...) de cet été.

Maman s'est chargée de faire le patron (chose ardue car il fallait multiplier par 3,33 toutes les mesures fournies dans les explications...), de découper les tissus et de préparer l'ensemble.

J'ai achevé le tout en expérimentant les fronces (aux jambes, aux manches et au décolleté) et la couture de l'empiècement. Le tout fut laborieux, comme à chaque fois que je fais quelque chose pour la première fois, d'autant qu'il y avait pas mal de couture à la main (empiècement et boutons pression à l'entrejambe).

Celà dit, je trouve le résultat très chouette, et ce genre de vêtement est parfait pour l'été : fluide, léger ... et fleuri, pour être dans l'air du temps !

Seul bémol : les boutons-pressions ne sont pas très costauds, et dès que j'attrape Lisa dans mes bras, le tout a tendance à s'ouvrir. Il parait qu'il existe des bandes de boutons-pressions, peut-être que cela tient mieux (en plus de l'avantage de n'avoir pas à coudre patiemment 5x2 boutons à la mano!).

Maintenant que le patron est fait, je pense que je vais en profiter pour faire un deuxième exemplaire.

Et vous, ça vous plaît?

mardi 19 mai 2009

Rangement de chaise fleuri

Dernière réalisation en date : un rangement en tissu pour chaise. A l'heure du wifi, les ordinateurs se baladent, et tout le bazar qui va avec : lunettes, papiers, bouquins... Pour éviter que le salon ne se transforme en bureau, j'ai donc fait ce rangement fleuri : deux grandes poches de part et d'autre de la chaise, doublées de petites pochettes.

Pour tout vous dire, je trouve l'idée astucieuse. Je l'ai piquée dans le hors-série Marie-Claire idées spécial Fleurs d'avril 2009 :

A la base, il s'agit de rangements pour le lit. J'ai décidé d'adapter la chose pour une chaise, et le tout fut ... laborieux.

D'abord, il fallait modifier les mesures, et c'est toujours difficile de suivre les explications à la lettre quand on a changé les données de base. Un peu de calcul et de logique en viennent à bout. Sauf que je ne suis jamais très rigoureuse dans la découpe des tissus, si bien que j'ai du faire du rabibochage au moment de la couture... pour finalement me rendre compte que l'assise de ma chaise n'était pas carrée, mais avait des bords en biais. Les poches ne tombaient donc pas droit, j'ai du faire une couture supplémentaire pour rattraper le tout. J'ai aussi eu un peu de mal pour coudre les soufflets, les explications de MCI étant souvent sommaires et réservées aux expertes. Il faut dire que c'était une réalisation 3 étoiles...

Bref, c'était un peu du bricolage. Le résultat final est globalement sympa, mais je dois avouer que la finition n'est pas parfaite.

Je pense que je récidiverai pour une autre chaise (ou un lit?) maintenant que je me suis fait la main!