samedi 25 octobre 2008

Lit de bébé et tour de lit


Petit à petit, la déco de la chambre du bébé avance... Mais c'est long : d'abord parce qu'on part de rien (murs, plafonds, parquets, mobilier : tout était à faire), ensuite parce que, je dois bien l'avouer, je fais tout au ralenti.

Dernier bricolage en date : le lit de bébé, un modèle des années 50 déniché au Troc de Lille pour 30 € dont voici un aperçu (après nettoyage et ponçage tout de même) :


Après l'habituelle sous-couche de blanc, je me suis contentée de peindre le tout en blanc et d'ajouter sur les côtés une petite frise en pochoir, ainsi que quelques touches de peinture sur les moulures pour un effet patiné.
(Nota : le sommier du lit était à refaire, le papa s'en est chargé...)

Comme la taille du lit n'est pas standard (d'ailleurs il m'en faudra un autre quand la petite se tiendra debout...), j'ai fait un tour de lit sur mesure et assorti aux rideaux, blanc avec des motifs appliqués et quelques points brodés.




Prochaine étape : acheter des draps housse et faire une gigoteuse assortie si j'en ai le courage !

mardi 7 octobre 2008

Un roman russe, d'Emmanuel Carrère


Cela fait également un bout de temps que je n'ai pas fait de compte rendu de lecture. Pour tout vous dire, j'ai passé une bonne partie de l'été à lire 'Guerre et Paix' de Tolstoi, un bon pavé de 900 pages, pavé qui en fait ne représentait que le 1er tome de l'oeuvre, ce dont je me suis rendue compte aux 2/3 de la lecture... Donc je dois encore lire le 2ème tome (idem 900 pages - youhou!) pour vous en parler. Mais comme le médecin m'a dit de m'allonger plus souvent, je devrais y arriver facilement!
Entre temps, j'ai fait une pause avec d'autres ouvrages, et notamment 'Un roman russe' d'Emmanuel Carrère (vous me direz, on reste dans l'Europe de l'Est). Et ce fut la belle surprise du mois de septembre. Je suis incapable de dire si j'avais déjà lu un de ses romans, peut-être 'La classe de neige', qui avait reçu le Prix femina, mais c'était en 95 et j'ai oublié.
Voici le résumé (evene.fr) :
'La folie et l'horreur ont obsédé ma vie. Les livres quej'ai écrits ne parlent de rien d'autre. Après L'adversaire, je n'en pouvais plus.J'ai voulu y échapper. J' ai cru y échapper en aimant une femme et en menant une enquête. L' enquête portait sur mon grand-père maternel, qui après une vie tragique a disparu à l'automne 1944 et, très probablement, a été exécuté pour faits de collaboration. C'est le secret de ma mère, le fantôme qui hante notre famille. Pour exorciser ce fantôme,j'ai suivi des chemins hasardeux. Ils m'ont entraîné jusqu'à une petite ville perdue de la province russe où je suis resté longtemps, aux aguets, à attendre qu'il arrive quelque chose. Et quelque chose est arrivé : un crime atroce. La folie et l'horreur me rattrapaient.'
Il s'agit donc d'un roman autobiographique, mais c'est tellement bien raconté qu'on n'oublie vite le côté moi-je pour ne garder que le roman. L'auteur, également journaliste, nous emmène en Russie, et raconte le tournage d'un documentaire 'Retour à Kotelnitch' (sélection officielle au festival de Cannes 2003), à l'occasion duquel il repart sur les traces de ses ancêtres, fouille dans son passé, se remet en question, fait le point sur le présent. C'est tortueux, scabreux, difficile souvent. Ses relations avec la femme qu'il aime sont destructrices, ca fleure le Beigbeder comme je l'aime.
Pas la peine de raconter l'histoire en détail, ce qui compte dans ce roman c'est le cheminement de l'auteur. Et ce cheminement est excessivement bien mené; aucune coupure, pas de long melo, beaucoup de justesse, des états d'âmes complexes mais jamais larmoyants.
Bref, j'ai adoré, et je recommande chaudement.
Et vous, connaissez-vous cet auteur ?

samedi 4 octobre 2008

Nouvelles règles du jeu

Oyé oyé bonnes gens, je reviens! Je vais essayer de m'y tenir, mais tout a changé (mon centre de gravité en premier).
Voici donc les nouvelles donnes concernant ma vie, et, par extension, mon blog :
- Je suis à +7,5 kg, à 5 mois et demi de grossesse. Dans la norme, mais quand même ca fait bizarre de prendre 500g par semaine. Tout se passe bien, bientôt tout le monde verra que je suis enceinte (c'est très frustrant quand les gens ne remarquent pas votre gros ventre. Surtout à la caisse de Carrefour. Le nombre de fois où je laisse passer des femmes enceintes, je voudrais bien que, tant que c'est mon tour, les gens fassent preuve d'un peu plus d'attention à mon égard. )
- Je ne travaille plus. J'ai signé mon solde de tout compte hier. Après un long feuilleton, beaucoup d'attente et d'énervement, j'ai enfin quitté l'entreprise dans laquelle je bossais depuis plus de 2 ans en tant que responsable com. Je suis enceinte et au chômage, à moi la précarité ! Je devrais m'en faire en ces temps difficiles mais ne m'en fais pas. Ma bonne étoile devrait me guider. Du coup, vous imaginez que mon quotidien a changé; je m'occupe à fond de mes beaux-enfants chéris, leur fait des bons petits plats, brique la maison de fond en comble (poussée d'hormones obligent), mets à jour mes albums photos, couds, bricole, lis, etc. Une vraie mère au foyer mais pas du tout desperate je vous assure.
- J'ai de nouveau une carte d'étudiant. A moi le tarif réduit au cinéma ! En prévision des quelques mois d'inactivité professionnelle qui s'annoncent, j'avais fait une demande d'équivalence pour des études en droit, à la suite de quoi j'ai gagné le droit de rentrer en 'Master 1 droit privé mentions sciences criminelles'. Je ne sais pas trop à quoi m'attendre, on verra bien. Je vais suivre les cours par correspondance, et sur 2 ans, mais à partir de janvier seulement : les examens du 1er semestre sont prévus la semaine du 19 janvier, et cela me paraissait difficile de les assurer en sachant que la naissance de ma petite (ah oui, c'est une fille !) est prévue le 15 janvier. Bref, je ne sais pas trop dans quoi je me suis embarquée (ça coûte cher de reprendre des études!), on en reparlera dans quelques mois.
Du fait de ces changements, mon blog risque de se modifier légèrement :
- le design : moins de photos : hé oui, qui dit mère au foyer, dis pas d'adsl... Donc je me contenterai sûrement d'une photo par post, en attendant que le maire de notre commune se bouge les fesses pour nous donner accès on World Wide Web !
- les sujets de prédilection : mon petit bricolage, avec notamment le chantier de la chambre de la puce ; et moi, mon ventre et mes états d'âme. Il me reste 3 mois pour être narcissique sans complexe, je vais pas me gêner.
- la fréquence : je voudrais bien me tenir, malgré mes 56k, à 3 posts par semaine. Je vais essayer, je ne vous promets rien.
Voilà, du coup, évidemment, cela m'est difficile d'aller voir les blogs des autres en ce moment, je vais quand même essayer d'aller faire un petit tout régulièrement à la médiathèque du coin qui dispose de l'adsl (mais où on ne peut ni venir avec son ordinateur, ni brancher une clé usb sur leurs machines...).
Voili voilou, à très bientôt donc, j'espère que vous allez bien !