mardi 20 mai 2008

Que j'aime l'administration française

[Bon alors déjà : veuillez accepter toutes mes excuses pour mon manque d'assiduité ces derniers jours sur ce blog, je vais me ressaisir ;-)]

Un jour je vous avais parlé de ma situation familiale, et j'avais dit qu'on avait plus de chances de se pacser avec l'Homme vu que le mariage, il en a eu sa dose et que si le mariage ca sert juste à se faire plumer quand on divorce, non merci.
Donc bref, on a commencé à parler Pacs (parce que quand même il est pas contre une autre forme d'engagement).
C'était en décembre. Il me dit : tu t'en occupes.

Ca me prend bien quelques jours à commencer à me renseigner, je demande divers papiers dans les préfectures où nous sommes nés (actes de naissance et certificats de non-pacs en l'occurence), je les reçois, les stocke. Entre temps, j'essaie d'appeler le Tribunal d'Instance pour obtenir des informations sur la manière dont on conclut un pacs concrètement : comment on s'inscrit, qui nous donne rendez-vous, les délais pour obtenir un rendez-vous, etc...
Mais PERSONNE ne répond jamais au Tribunal d'Instance de Toulouse. Genre t'appelle et t'attends 5 minutes, y a toujours une musique et une voix mielleuse qui te dit "Ne quittez pas, nous nous efforçons d'écourter votre appel, un agent va vous répondre" mais toujours personne qui, concrètement, décroche.

Et moi je suis pas fonctionnaire, et encore moins à mi-temps, donc mis à part prendre une demi journée de congés pour essayer d'aller me renseigner sur place, ben si le téléphone marche pas, je suis bien embêtée. Et prendre une 1/2 journée de congés pour ça, ça me gonfle pas mal.
Ma capacité d'action fut donc nulle. Si bien que j'ai dépassé le délais de validité de trois mois des actes de naissance et certificats. Je me suis un peu faite eugueuler. Bon, mais pas grave, suffit de les redemander. Et puis fallait qu'on peaufine notre "contrat", ça tombe bien.

On est en mars, je suis regonflée à bloc, et me dis allez ce coup-ci tu te bouges et tu vas jusqu'au bout de la démarche.
Je RE-demande les papiers aux mairies, je finalise notre contrat, je RE-reçois les papiers. Tout est prêt, je rappelle le Tribunal, j'augmente ma capacité de patience, j'attends à chaque fois 10 minutes montre en main, j'essaie à différentes heures de la journée. Je suis sûre que ça va fonctionner pour choper mon rendez-vous (j'ai jusqu'au 6 juillet sous peine que mes papiers soient de nouveau périmés).

Mais y a toujours personne qui me répond.
Je finis par supplier l'Homme avec mes yeux de biche, lui qui a un peu plus de temps libre quee moi, d'essayer de passer au Tribunal pour voir comment ça se passe, même si je sais qu'il m'avait dit que c'était moi qui m'en occupais.

Il passe donc au Tribunal. On est déjà mi avril. Là, la secrétaire lui dit : "Ah la greffière est en vacances, je ne peux pas vous donner de rendez-vous à sa place, mais repassez lundi matin à l'ouverture, entre 8h30 et 9h elle devrait pouvoir vous donner un rendez-vous".

AHHHH, pas de bol mais quand même ça se concrétise ! Le lundi suivant, je me colle donc de faire un crochet par le Tribunal en allant bosser (pas du tout sur ma route, mais le jeu en vaut la chandelle). J'arrive, je me gare à quelques mètres et j'aperçois un attroupement devant le Tribunal. Soit c'est pas encore ouvert et là je comprends pas parce qu'il est 8h35, soit c'est gavé de monde et là ça va pas le faire, soit les fonctionnaires sont en grève et là je leur casse la gueule soit .... le Tribunal rencontre un problème sanitaire et est obligé de fermer, et là je peux rien faire. Voilà, c'est ça qui m'arrive : l'insalubrité d'un bâtiment de l'administration publique qui m'empêche de m'engager d'amour avec l'homme de ma vie.

NON MAIS OH c'est pas bientôt fini ce bordel ???

Je repars donc bredouille et au point mort.
Le Tribunal est fermé pour une durée indéterminée "mais vous pouvez appeler au standard pour avoir des informations mademoiselle". Ouais c'est ça, on me la fait plus à moi.

Pis après y a eu mes vacances, New York, les ponts, etc.
De dépit, j'avais enfoui cette obligation de recontacter le Tribunal au fond de ma mémoire (à chaque fois qu'un truc m'enquiquine, je fais ça et je crois que ça va se faire tout seul. Ce qui est évidemment complètement erroné).

Et puis la semaine dernière, l'Homme me relance.
Avec des pieds de plomb, je retourne au Tribunal un matin. Circulation pas possible, il pleut, c'est la galère mais faut que j'y aille.

ENFIN, je mets les pieds pour de vrai dans ce Tribunal. J'ai mon dossier complet sous le bras, je suis presque guillerette quand je vois que personne ne fait la queue au guichet de l'accueil. J'y cours donc.

La dame est gentille, elle me fait mon dossier, vérifie les pièces, me dit qu'il manque les copies des pièces d'identité (arf). Après un léger moment de panique, elle me dit que je pourrai les apporter le jour du rendez-vous (youhou).
Rendez-vous tant attendu.

Là, tu crois que t'es au bout de tes peines. Mais non. La gentille dame m'inscrit un numéro de téléphone sur un papier et me dit "Pour obtenir un rendez-vous, il faut appeler ce numéro entre 15h et 16h lundi, c'est le créneau que la greffière se réserve pour fixer les rendez-vous". Je regarde le numéro : c'est le numéro du STANDARD. (Je le connais par coeur, à force).
Je montre mon scepticisme à la dame qui me répond "Oui je sais c'est difficile de nous joindre. Si vous n'y arrivez pas, vous pouvez toujours essayer de passer un jour au Tribunal pour tenter de voir la greffière entre deux rendez-vous". Ben voyons, j'ai que ça à faire ça tombe bien.

Alors là, bon comme elle est gentille et que c'est pas de sa faute à elle, je ravale ma fureur et ne fais pas un scandale dans le Tribunal. Mais quand même !! Pour obtenir un simple rendez-vous, c'est au ptit bonheur la chance. Faut essayer de trouver Madame la Greffière. Limite faudrait la choper quand elle fait son jogging le matin, ou le week-end à Carrefour. Tout ça pour se pacser, un truc adminsitratif mis en place PAR l'Etat, POUR les citoyens ? C'est pas une demande hors-norme hein? C'est comme si pour se marier fallait essayer de trouver le maire le samedi matin au marché pour qu'il te dise si le 1er samedi du mois de juillet, il est dispo ou non, s'il a les 50 ans de sa femme à fêter donc dans ce cas, vous comprenez, faudra décaler votre mariage....

Là je peux vous dire que je commençais à chauffer sérieux.

Hier donc, j'avais une mission entre 15h et 16h. Forcément j'étais au bureau, j'ai pas tilté à 15h tapantes. Heureusement que mon chéri m'a appelée à 15h25 pour me rappeler que je devais appeler le Tribunal (c'est son Pacs aussi, il y tient très fort !).
15h26, je compose le numéro. Je ne raccrocherai pas tant que je n'aurai pas eu quelqu'un au bout du fil.
15h46, quelqu'un décroche. Limite j'ai l'impression d'avoir gagné au Loto. Je serais pas dans un open-space, j'vous jure j'aurais hurlé de joie et sauté de plaisir. J'expose ma demande. On me transfère à quelqu'un d'autre (là, petite montée d'adrénaline : pourvu que le transfert d'appel se passe bien, sinon je suis bonne pour repasser 20 minutes en attente).

Je finis par avoir en ligne le quelqu'un d'autre.

Qui finit par me donner un rendez-vous le 1er juillet.
Soit 5 jours avant la date limite de mes papiers.
Il était temps. J'ai du bol, finalement.

Voilà, on se rend pas compte en fait. Se pacser, c'est un exploit, une preuve de courage et d'abnégation, un parcours du combattant. Et même si c'est vachement moins la classe que le mariage, vous pensez pas que du coup, ça mérite quand même une petite fête ?

5 commentaires:

Caro a dit…

Félicitations ma biche !! Je suis vraiment très heureuse pour vous... et bien sûr que vous devez organiser une petite fête !!! Non mais !

fanette a dit…

ça mérite carrément une fête et ton post est génial, parce que c'est exactement ça : SERVICE PUBLIC, m..., il est où le service, il est où????

Loukoum 1ère a dit…

AH lala c'est cool tout ça !
Ben dis donc la réputation du sud n'est plus à faire ;-). Pour notre Pacs, on a tout bouclé en une matinée et on a eu un rdv 3 jours après notre coup de téléphone aux greffes du tribunal.
Et oui ça mérite une fête car ce pacs relève du petit miracle quand même...LOL

laurent a dit…

Tu te serais mariée, tu te serais, peut être, moins fais chier. Pis t'aurais pas eu l'air de... Enfin, moi... Je dis ça, je dis rien... :)
Plein de bonnes choses quand même ;)

Yoyo-qui-vous-répond a dit…

Ben oui Laurent je sais bien que c'est plus simple de se marier...mais ce sera pour dans quelques années !