mercredi 20 février 2008

Situation familiale


Plutôt que de me restreindre, je me suis dit que ce n'était pas idiot de faire une rubrique consacrée à ma petite personne : Ah, mais qui est Yoyo?
Moi, donc, qui suis-je? Je vous rassure, ça ne devrait pas tomber dans l'existentialo-philosophique d'un cogito ergo sum à la Descartes.
Non, le but c'est d'avoir du concret.

Premier volet de ma ptite personne donc : ma situation familiale. Car oui, même si j'étais largement constituée avant de rencontrer l'Homme, je dois avouer que ma situation familiale conditionne très très largement ma vie.

Car l'Homme est un homme tristement moderne, à savoir divorcé-père-de-deux-enfants. Y a des fois j'aurais préféré qu'il soit vraiment vraiment super old-fashion et pas moderne du tout. Mais bon quand même globalement je suis vachement heureuse avec mes deux beaux-enfants, M., l'aînée de 15 ans, et A, le petit de 10 ans. Ah oui, j'ai moins d'écart avec ma belle-fille qu'avec mon mec.
De fil en aiguille, voici le moment venu de vous dire que la différence d'âge entre l'homme de ma vie et moi-même est relativement conséquente : 19 ans. Je vous vois déjà déjà venir : ah, mais ça doit faire bizarre non? Mon argumentation imparable : ça vous embêterait, vous, de dormir avec Brad Pitt ou George Clooney? HEIN QUI DIT NON? Pas moi en tout cas. C'est pour ça que je suis très bien avec mon chéri, qui a strictement l'âge de Brad et même deux ans de moins que George (au passage, si vous cherchez une biographie de people, un seul site à retenir : PurePeople.com ! ). Voilà pour ceux qui me regarderaient de haut rapport au fait que je vis avec un vieux.
Bref : je vis avec un homme de presque 20 ans de plus que moi (il a eu son permis de conduire quand je suis née), une adolescente qui habite chez nous et un petit garçon, qui n'est là qu'une semaine sur deux (ah oui, un jour je vous parlerai des juges aux affaires familiales qui prennent des décisions tout à fait judicieuses concernant la garde des enfants).
Belle-mère, donc par la force des choses. Avec tout ce que cela implique.

Pourtant pendant longtemps j'ai été LA célibataire. Celle que tout le monde attend dans les fêtes de famille, en se demandant "Mais va-t-elle enfin venir accompagnée"; celle que l'on place (une fois qu'on a compris qu'elle viendra seule) systématiquement à la table des célibataires. Et celle dont on redoute encore plus le type d'homme qu'elle choisira. Arf, ben elle a été servie la famille, parce que ramener un homme divorcé, père de deux enfants et passablement plus âgé... c'était pas ce qu'on pouvait faire de plus simple. Cela dit, j'ai du bol, j'ai des parents HYPER open. Et puis bon, depuis le temps, ils savaient bien que, de leurs 6 enfants, je serais celle qui ferait jamais vraiment comme les autres.

J'assume donc parfaitement cette situation familiale, que j'ai complètement choisie. Parce que bon, avant de rencontrer l'Homme, j'habitais pas dans un couvent non plus. J'ai donc testé, essayé, pris, jeté, repris, rejeté, trouvé, abandonné... avant de trouver 'le bon'.

Et maintenant que je l'ai, je le garde !

Ma situation d'un point de vue strictement légal? A priori, on risque pas de se marier : comme il s'est fait plumé par sa première femme, il est moyennement chaud pour signer une seconde fois. Je me suis donc fait une raison. Alors tel que c'est parti, on devrait continuer dans la voie de la modernité avec un Pacs à la clé (bon là, je ne m'étends pas. Parce que ma mère, toute open soit-elle, trouve que le Pacs est un mariage au rabais, et je voudrais pas créer la polémique là-tout-de-suite-maintenant; on en reparlera le moment venu hein?).

Voici clos le premier volet de ma life.
Et vous, c'est quoi votre "situation familiale"?

2 commentaires:

Loukoum 1ère a dit…

Moi je suis pacsée avec l'Homme depuis bientôt 1 an ;-)

Anonyme a dit…

ah !elle est vraiment longue votre description mais ouf je viens de la finir et je suis impressionné toujours par des personnes qui savent s'exprimer et la je dit chapeau !et de votre humour en parlant de votre mari j'etais sideré et comme j'aime les commentaire j'ai pas pu m'en empecher desolé.bon toute le bonnes choses a vous et a votre blog.