mercredi 27 février 2008

Mon nouveau gâteau à l'orange

Mercredi c'est le jour des enfants, donc des gâteaux. Bon perso, je suis au boulot et donc je ne vais faire aucun gâteau aujourd'hui, mais c'était pour me justifier de vous donner aujourd'hui la recette de mon gâteau à l'orange.

En fait, pour tout vous dire, je m'approprie bien vite cette recette que je n'ai en aucun cas concoctée. Non, elle me vient de ma mère, qui elle même la tient de ma tante (je vous parlerai un jour de ma tante qui est créatrice de mode et fait des robes de mariée à tomber pour les-filles-pas-modernes-qui-se-marient-encore plutôt-que-de-se-pacser. Vous l'aurez compris, je dis juste ça parce que je suis évidemment jalouse des filles qui se marient, vu que pour moi c'est pas gagné. Voir pourquoi tant de haine ici. Sauf qu'en fait, j'ai convenu avec l'Homme que, bien qu'il soit excessivement peu probable qu'il me passe la bague au doigt, je pourrai quand même, si je suis sage, avoir une belle robe).

Bref, revenons à nos moutons.
La gâteau à l'orange.

Car oui, pour la St Valentin, nous avons fait un voyage en amoureux ... chez mes parents. Non pas que je soit si attachée à ma mère que je ne puisse pas passer une St Valentin sans elle. Non. C'est simplement parce que ça tombait un week-end où on avait le temps d'aller les voir, et que, j'ai bien de la chance, mon homme adooooore ses beaux-parents (une histoire de génération yek yek; pour comprendre, c'est encore ici).
Et que, ce samedi midi-là, ma mère avait préparé un gâteau dont j'ignorais l'existence dans son book culinaire : un gâteau à l'orange. Remarquez, je ne pique pas TOUTES les recettes dès qu'un plat me plait. Mais là, ben la chose importante, c'est que l'Homme a adoré et s'est largement resservi. Et connaissant ses goûts difficiles en termes de gâteaux, puisque, jusqu'à présent, il ne jurait que par mes petits friands aux amandes dont je vous déjà parlé ici et donné la recette , ben il a bien fallu que j'embarque la recette.

Et que, dès mon retour, je m'exécute.

[Là où j'ai été vexée c'est que, la première fois que je lui ai fait, il m'a dit que celui de ma mère était meilleur (plus beurré, plus croustillant). Qu'à cela ne tienne, j'en ai refait un 2ème, pas mal.
Le troisième fut le bon. Non mais oh.]

Je vous livre donc cette recette de gâteau en passe de devenir l'un des favoris dans ma liste de
gâteaux-trop-bons-et-trop-faciles-à-faire.

Il vous faut :
- 1 orange non-traitée (pour son jus et son zeste)
- 150 g de beurre
- 150 g de sucre
- 2 oeufs
- 115 g de farine
- 1 sachet de levure alsacienne (1/2 sachet suffit si vous aimez les gâteaux type 'gâteaux bretons' donc pas trop gonflés chimiquement).

et, pour les sugar-addicts (i.e pour le glaçage) :
- 120g de sucre glace

C'est tout simple.
- Mélangez en pommade le beurre juste ramolli et le sucre.
- Ajoutez ensuite le jus d'une demi-orange.
- Cassez les oeufs un à un et mélangez bien.
- Ajoutez la farine tamisée et la levure (que vous aurez préalablement mélangée à la farine), mélangez.
- Enfin, intégrez le zeste d'orange coupé en petits morceaux.
- Beurrez un moule (surtout, beurrez bien, sinon votre homme vous dira qu'il est pas assez gras et pas assez croustillant), puis versez la préparation dans le plat.
- Faites cuire 20-25 minutes dans un four pas trop chaud (130-140°)

Puis, si vous aimez les glaçages :
- Mélangez le sucre glace avec le jus de la demi-orange qui vous reste, et étalez le mélange sur le gâteau (attendre un peu que le gâteau refroidisse).

Ce que je pense du glaçage : il est excellent fait ainsi. Par contre, je trouve que du coup, on sent moins le gâteau. Et puis je ne peux pas m'empêcher de me dire que c'est du sucre inutile.
Donc faites selon votre goût, tout simplement.

Honnètement, ce gâteau est délicieux. Contrairement à ce que l'on pourrait penser, il n'est pas du tout amère, juste très parfumé. En tous cas, il plait à tout le monde.

J'attends donc que vous me donniez votre avis !

1 commentaire:

Caro a dit…

Miam Miam... Tu viens quand à Paris pour m'en faire un ??