jeudi 28 février 2008

Juno, Brokeback et les autres

Je sais j'arrive un peu après la bataille. En même temps, on ne se refait pas. Pis vous savez, quand on habite à la campagne, une sortie ciné, c'est tellement un événement extraordinaire. Bon j'exagère un peu. Encore qu'hier on est carrément allés à la ville. En fait je pourrais dire 'en ville', mais 'à la ville', ça donne un petit côté Manon des Sources qui va vendre ses lapins une fois par trimestre aux citadins. Et effectivement, je dois avouer que ça doit presque faire un trimestre que je n'ai pas été magaziner chez les urbains.

Hier j'étais donc une fois de plus à contre-courant : c'était la sortie de Bienvenue chez les Ch'tis, que j'ai prévu d'aller voir, mais pas en même temps que tout le monde. En fait c'est juste que je veux emmener mes beaux-enfants le voir, histoire de leur raconter un peu la genèse de leurs racines belles-familiales (néologisme de mon cru : je veux juste dire que ma famille à moi est quand même plutôt du Nord que du Sud, et croyez moi, l'accent des ch'tis, je le connais bien. Et que comme maintenant je fais partie de leur famille à mes beaux-enfants, ben je me dois, culturellement, de les emmener voir 'Bienvenue chez les Ch'tis').

Donc on est allé voir Juno, à la séance de 18h20. C'était pas prévu mais je suis sortie hyper tôt du boulot, et quand j'ai vu que y avait personne, ben j'ai dit bingo. L'Homme a pas moufté. Il me laisse en général choisir les films. Pourtant il aurait des raisons de ne plus me laisser choisir. En fait, j'ai des antécédents comme on dit : un jour, je lui dit, "Viens je t'emmène voir un film qui se passe dans le Wisconsin, y a l'air d'avoir de beaux paysages, c'est l'histoire de l'amitié entre 2 cow boys, ça devrait te plaire toi qui aime bien la nature". En fait, il s'agissait du Secret de Brokeback Mountain, dont je n'avais pas entendu parler (à l'époque, j'étais au chômage et j'avais pas l'adsl chez moi, donc bon, j'étais un peu coupée du monde). Moi, évidemment, passée la surprise de découvrir que l'"amitié" des deux jeunes hommes était à entendre dans un sens tout particulier, j'ai adoré ce film. L'Homme par contre, vachement moins. D'ailleurs : QUELQU'UN CONNAIT-IL UN MEC QUI A BIEN AIME BROKEBACK MOUNTAIN? Parce que moi, je trouve plein de nanas qui disent que c'est un film tellement émouvant, que l'histoire est tellement bien traitée, que les acteurs sont tellement beaux et bons (quel con ce Heath Ledger, c'est tellement triste). Mais des mecs qui disent ça, j'en trouve pas. Trop pudiques, trop génés par le traitement de l'homosexualité : j'ai l'impression que leur malaise les empêche d'avoir un regard juste sur la qualité cinématographique de ce film. Bref, pour Brokeback, L'Homme avait un peu l'impression d'avoir été floué... Plus tard, je l'ai emmené voir Les chansons d'amour, un bon film par ailleurs, mais qui dérape dangereusement sur la fin (pour le coup, je n'avais moi non plus pas tellement apprécié ce dérapage qui me semblait arriver comme un cheveux sur la soupe). Quand on est sorti il m'a dit en rigolant "Encore une histoire d'homos, je vais finir pas croire qu'il y a un message...".

Bref, autant de raisons pour lesquelles je comprendrais qu'il ne me laisse pas choisir systématiquement les films. Mais non, il me fait assez confiance : du coup, j'essaie depuis de choisir des films susceptibles de pas trop l'enquiquiner, c'est-à-dire plutôt légers, et pas trop prise de tête (ces films-là, je les garde pour mes soirées de célibataire).

Donc voilà, on a vu Juno. Je ne présente plus le film, sorti maintenant depuis plus de 3 semaines, mais je confirme ce que tout le monde m'en avait dit : c'est frais, détendant, parfaitement irréaliste mais attachant; la BO est vraiment chouette et Ellen Page est délicieuse de naturel (Parait qu'elle va maintenant jouer dans un film d'horreur, je suis pas très convaincue que ça mette son talent en valeur mais bon, elle fait ce qu'elle veut après tout.) et les seconds rôles plutôt consistants.

Ma conclusion : un chouette petit film, Juno.

Et vous, vous avez aimé?

2 commentaires:

Caro a dit…

Et ton homme alors, il en a pensé quoi ?

Yoyo a dit…

Ah bah il a juste dit "C'est pas le film du siècle mais c'était marrant". Pas hystérique quoi.